NOGARO - Les Coupes de Pâques 2019

ALPINE ELF EUROPA CUP / FFSA GT - GT4 FRANCE

  • 23 avril 2019
  • Author: Charlaine
  • Number of views: 171
  • 0 Comments
NOGARO - Les Coupes de Pâques 2019

 

Quelle semaine ! Deux des trois Alpine GT4 de CMR partent très abîmées de Monza (Championnat d’Europe GT4). Une équipe rallie directement la capitale gersoise pour préparer les stands et deux des voitures tandis que l’autre partie de l’équipe revient à Alès pour faire subir une importante remise à jour de l’auto la plus détériorée. Cette dernière prend la route jeudi matin pour se confronter à ses rivales le jour même en essais privés ! Les berlinettes de l’Alpine Elf Europa Cup l’ont précédée dans un autre transport…

 

Alpine Elf Europa Cup 

Avec beaucoup de partants (vingt à Nogaro) dotés de la même voiture et décidés à user de toutes les ficelles de la course automobile pour s’imposer, ce format de compétition est un régal pour les pilotes et pour les spectateurs. À la mémoire des plus anciens reviennent les souvenirs de la Coupe Gordini…

Avec ses trois voitures, l’équipe CMR entend montrer son savoir-faire en matière de réglages, domaine primordial dans une formule monotype.

Qualifié 3ème en course 1, Gaël Castelli dépasse rapidement Nicolas Milan et attaque sans relâche le jeune Matteo Herrero sans parvenir à le dépasser. Il termine 2ème à une grosse demi-seconde ! Yann Zimmer se classe 6ème et Mike Parizy 8ème. Ces resultats sont liés à une stratégie de qualification non payante en fin de séance.

Les qualifications 2 placent deux pilotes CMR sur la première ligne avec Mike Parizy, 1er, et Yann Zimmer, 2ème. Après de féroces combats, ils monteront tous les deux sur le podium, respectivement 1er et 3ème. Gaël Castelli récupère la 5ème place.

 

Championnat de France des circuits GT4

Les essais : de mieux en mieux !

Après le déverminage des « essais officiels », les hostilités du championnat de France 2019 s’ouvrent vraiment avec les « essais libres ». L’équipe CMR peut se rassurer : Gilles Lallement et Christopher Cappello amènent leur vaillante Ginetta au 3ème rang de la première séance et à la première place (!) à la seconde session. L’Alpine de Rudy Servol et Stéphane Tribaudini est 4ème puis 24ème, celle de Pierre-Alexandre Jean et Stéphane Lémeret prend la 9ème place puis la 14ème, tandis que la troisième A110 de Bruno Hernandez et Soheil Ayari arrive 15ème puis 7ème.

Les qualifications sont déterminantes sur tous les circuits, et particulièrement à Nogaro où les dépassements sont difficiles, surtout avec 44 voitures sur la piste ! La première séance fixe la grille de la course du dimanche. Derrière Fabien Michal (Audi), on trouve quatre Alpine avec, pour CMR, Stéphane Lémeret (4ème) et Rudy Servol (5ème). Gilles Lallement (Ginetta) est 34ème, immédiatement suivi de Bruno Hernandez (Alpine).

En préparation de l’épreuve de lundi, les pilotes CMR figurent tous dans le top 9 des secondes qualifications : Pierre-Alexandre Jean, Soheil Ayari, Christopher Cappello Stéphane Tribaudini pointent respectivement 2ème, 5ème, 6ème et 9ème. Voilà qui est dit !

Les courses : le hold-up

Dimanche

Jusqu’au changement de pilotes, les cinq premiers de la grille restent dans l’ordre du départ, quasiment roue dans roue. Au terme des passages aux stands, P.A. prend le commandement pour ne plus le lâcher tandis que Stéphane Tribaudini se bat comme un lion à la cinquième place. Christopher termine 32ème et Soheil 26ème (accrochage).

Lundi

P.A. gratifie les spectateurs et son équipe d’un départ d’anthologie. Il place une accélération sans appel au baisser du drapeau, déborde l’Audi de Grégory Guilvert par l’extérieur et s’installe à la première place pour ne plus l’abandonner à quiconque, surtout pas au pilote de l’Audi avec qui il mènera une superbe bataille jusqu’au changement de pilote. Stéphane Lémeret achèvera le travail avec un brio et une maîtrise remarquables. Sur l’Alpine n°111, après un superbe relais de Stéphane Tribaudini, Rudy se déchaîne et remonte à la troisième place au prix d’un dépassement inoubliable sur la Mercedes de Jean-Luc Beaubelique à une minute du damier ! La Ginetta 1 se laisse piloter par Christopher qui fait un magnifique relais roues dans roues avec Soheil. Son co-équipier, Gilles Lallement, réussit à conserver une 11ème place admirable. L’Alpine #9 ne finira malheureusement pas la course pour un problème technique.

 

Pouvait-on rêver mieux ?

En quatre courses, trois victoires et une deuxième place, six podiums… c’est une razzia pour l’équipe CMR. À la télévision, Stéphane Lémeret confie : « Le team CMR avait vraiment mis le doigt sur un réglage fantastique parce que la voiture restait agréable à piloter même en fin de parcours. Ils ont fait un boulot fantastique ».

Cela nous promet une super saison, mais le collège sportif annonce déjà des handicaps à nos deux voitures en tête pour Pau…
Print
Categories: Modern Racing
Tags:

Name:
Email:
Subject:
Message:
x